21/06/2007

AMD doit trouver une solution au plus vite

AMD doit trouver une solution au plus vite

PHOTOS DES DIFFERENTS PDG D'AMD
150px-HectorRuiz30724C_Jerry_Sanders1535
 
Ce n’est plus un secret pour personne le fondeur AMD est en difficulté financière. Le second trimestre fiscal qui est normalement prévu pour s’achever la semaine prochaine risque une fois de plus de mettre à mal le fondeur. Alors qu’AMD enregistrait déjà au premier trimestre une perte de 611 millions de dollars, soit 1,11 dollar par action. Les analystes de Wall Street s’attendent une nouvelle fois à un déficit de 84 cents par action. Pour pouvoir continuer ses activités, la firme devrait envisager une levée des capitaux à hauteur de 2,2 milliards de dollars.
 
C’est pour cette raison que certains analystes ont tiré la sonnette d’alarme sur la santé financière et de l’état de la trésorerie du groupe. Même si AMD annonce qu’elle compte énormément sur la sortie de son premier quadri-cœurs natif (le Barcelona) pour redresser la barre en augmentant à nouveau ses tarifs et donc ses marges, rien ne dit que le parie sera gagné. En effet mon article parle de lui-même : (http://histoire-du-micro-processeur.skynetblogs.be/post/4...). AMD semble rencontrer de sérieuses difficultés avec son Barcelona.
  
Ces gênes au niveau de la fabrication annonce un très probable retard dont le lancement a été annoncé par AMD cet été. Aucune déclaration et aucun détail de la firme à ce jour a été prononcé qui pourrait nous informer sur l’avancement de son nouveau processeur. Et pendant qu’AMD peine à rattraper Intel, le géant se Santa-Clara dispose d’une roadmap (feuille de route) des plus solide pour les 18 mois à venir. Rien ne peu stopper Intel pour le moment qui devrait livrer ses premières puces gravées en 45 nanomètres alors même qu’AMD lutte toujours pour mettre au point ces puces en 65nm.
 
En plus, d’après de nombreuses sources, le Barcelona, serait en termes de performances tout juste au niveau du Clovertown d’Intel, sans être pour autant supérieur.  C’est inévitable AMD se doit de revoir son mode de fonctionnement au plus vite et HECTOR RUIZ(1) indiquait en début d’année que la compagnie considérait sérieusement une migration d’un modèles avec usine à un modèle partiellement fabless (c'est-à-dire littéralement sans unité de fabrication), ou la fabrication des puces serait confiée à des partenaires externes.
 
AMD envisage donc, en plus des partenariats actuels avec IBM et Chartered, une participation de TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) pour fabriquer une partie des processeurs entrée de gamme. « Mais comme l’avait si bien dit Jerry Sanders, l’un des pères fondateur d’AMD, seuls les vrais hommes ont des usines (Only real men have fabs) ». Au vu de telles affirmations on imagine pas un seul instant comment AMD pourrait se séparer ses fabriques, d’autant que l’avantages en termes de coût sur la production est évident.  Pour assurer l’avenir, la firme de SunnyVale travaille depuis quelques mois déjà sur des plans assez innovateurs, notamment Fusion, qui consiste à réunir le CPU et le GPU sous une même puce ainsi que sur le projet d’une nouvelle plate-forme mobile au nom de mobile Puma.
 
Mais il faut garder à l’esprit, en attendant que ces projets voient le jour, AMD perd chaque semaines du terrain sur son rival et va devoir très rapidement trouver une solution pour ce sortir de ce pétrin, car les prochains mois à venir vont s’annoncer très délicats. Sans compter que la division graphique (ATI/AMD) qui vient enrichir le bilan ne fait pas mieux, car après des mois de retard le lancement du Radeon R600 n’a pas été une grande réussite, alors que les prochaines Radeon 2600XT montrent des tests incapable de concurrencer le GeForce 8600 GTS de nVidia. 
                

Source infos Clubic : http://www.clubic.com/

Dico des définitions :

HECTOR RUIZ(1) = PDG d’AMD Advanced Micro Decices Inc, née le 25 décembre 1945. Petit historique : En Janvier 2000, Hector Ruiz (photo en haut), qui était alors président de la division Semiconducteur chez Motorola, était nommé au poste de président et de COO (Chief Operating Officer) d'AMD. Il prenait la relève de Jerry Sanders (photo en haut), Chairman et CEO (Chief Executive Officer), qui assurait ces fonctions depuis la démission de Atiq Raza (photo en haut) en Juillet dernier. Jerry Sanders avait alors annoncé que Hector Ruiz devrait si tout ce passe bien être son successeur au poste de Chairman / CEO. Les choses se sont à priori bien passées puisque que Hector Ruiz vient aujourd’hui d’être nommé CEO d’AMD à la place de Jerry Sanders. Le co-fondateur d’AMD, qui était CEO depuis la création de la société le 1er Mai 1969, conserve pour sa part le poste de Chairman. (voir les photos des PDG tout en haut).

 

Complément d’information AMD par le site Clubic  

000000A000510341

D'après les dernières feuilles de route de la firme de SunnyVale, j'ai nommé AMD, le processeur connu sous le nom de code Lima ne verrait finalement pas le jour. AMD aurait en effet annulé purement et simplement ce processeur qui se devait être une version 65nm de l'Athlon 64. Simple-coeur, le processeur Lima devait accompagner les Sempron sur le créneau de l'entrée de gamme. Si Lima est évincé, AMD devrait tout de même continuer de proposer des processeurs simple coeur sur l'entrée de gamme avec Sparta dont la sortie est prévue pour le mois de septembre de cette année. Le Sparta sera lui aussi gravé en 65nm et décliné avec 128 ou 256 Ko de mémoire cache de second niveau.


Le fait qu'AMD fasse le ménage dans son offre entrée de gamme à venir n'est sûrement pas étranger à la vague de baisse des prix qui rend les processeurs double-coeur particulièrement abordables sur l'entrée de gamme, comme l'indiquait notre récent
guide d'achat : http://www.clubic.com/article-75955-1-meilleurs-processeurs-cpu-guide-comparatif.html 

 Comme on le redoutait le Phenom sera retardé

 

Comme beaucoup le redoutaient, AMD aurait annoncé le report du Phenom, son premier processeur quadri-coeurs dédié au marché grand public alors même que le Barcelona, la version serveur du Phenom, devrait si tout va bien sortir à la fin du mois d'août. Les processeurs Phenom sont maintenant attendus pour le premier trimestre 2008 alors qu'ils devaient initialement voir le jour entre les mois d'octobre et novembre de cette année.

D'après les informations publiées par DailyTech, les premiers Phenom seront les modèles FX-90 et FX-91 utilisant le bus HyperTransport 3.0. Ces nouveaux processeurs seront cadencés entre 2,4 et 2,6 GHz pour le FX-91 contre 2,2 à 2,4 GHz pour le FX-90. En revanche la fréquence du bus HyperTransport n'est pas encore définitivement fixée et le FX-90 devrait avoir une fréquence inférieure à celle du FX-91. Les Phenom de la série FX-9x devraient utiliser le Socket 1207+ alors qu'un seul Phenom FX est prévu pour la plate-forme AM2+, le Phenom FX-80 dont la fréquence sera comprise entre 2,2 et 2,4 GHz. Tous les processeurs Phenom devraient offrir 512 Ko de mémoire cache de second niveau par coeur avec un cache partagé de troisième niveau de 2 Mo.

L'annonce d'un report du Phenom tombe évidemment mal pour AMD alors qu'Intel ne devrait pas se gêner pour lancer dès la fin de l'année son Penryn, le premier processeur gravé en 45nm alors que les Phenom sont toujours prévus pour utiliser la finesse de gravure de 65nm.

  

00545184

Et sa continue, le président d’ATI démissionne de chez AMD

Le président ATI, Dave Orton (photo ci-dessus), a officiellement annoncé aujourd'hui (le 10 Juillet 2007) par voie de presse sa démission. Devenu vice-président exécutif chez AMD depuis le rachat d'ATI par cette même firme en octobre dernier (voir Officiel : AMD s'offre ATI pour 5,4 milliards de $), Dave Orton devrait donc laisser sa place à la fin du mois.

Dave Orton affirme vouloir désormais voguer vers de nouveaux projets personnels et professionnels, mais n'a donné aucun détail supplémentaire en ce qui concerne ce départ. Il sera remplacé par Adrian Hartog et par Rick Bergman.

L'annonce du départ de Dave Orton n'est pas une très bonne nouvelle pour AMD. Rappelons que Dave Orton avait tout de même été à l'origine du rachat d'ArtX par ATI. Un rachat qui a été crucial pour le bon développement de la firme face à la concurrence.

Source infos et article Clubic : http://www.clubic.com/

AMD revient sur le projet Fusion et le GPGPU

000000C800381323000000C800381324

Dans une interview accordée au site italien Hardware Upgrade - retranscrite en anglais - Giuseppe Amato, directeur des ventes et du marketing pour la zone EMEA chez AMD, revient sur le projet Fusion et le concept de GP-GPU (General Purpose Computing on Graphics Processing Units) tel que le conçoit la firme de Sunnyvale. Pour mémoire, le principe du GP-GPU consiste à utiliser le processeur graphique dans un but plus généraliste que celui auquel il est normalement dédié, afin par exemple d'en faire un coprocesseur.

Concernant Fusion, les plans définitifs ne sont pas encore arrêtés, mais Giuseppe Amato précise que cette nouvelle architecture, censée rapprocher CPU et GPU, n'implique pas forcément que les deux éléments soient assemblés au sein d'une même puce. Un design à plusieurs puces est tout à fait envisageable, et l'on pourrait imaginer de relier un GPU de type Radeon HD 2400 à un processeur via un lien Crossfire, pour ensuite connecter ensemble plusieurs éléments Fusion et autoriser, par exemple, la mise en parallèle de plusieurs processeurs graphiques.                                      

« Après avoir développé un processeur nativement quadri-coeur, AMD dispose maintenant des technologies nécessaires au développement d'architectures Fusion. Qu'il s'agisse d'une solution avec plusieurs coeurs intégrés sur le même die, comme nous le faisons avec Barcelona, ou d'un assemblage multi-die composé de deux dies de silicium installés au sein d'un même ensemble », explique Giuseppe Amato.Associé à Fusion, le concept de GP-GPU prendrait tout son sens. Il serait ainsi possible de concevoir des machines flexibles, capables de répartir la charge de travail entre les différents éléments disponibles, en tirant parti des spécificités de ces derniers, de façon à optimiser les performances.

Aujourd'hui, le développement d'applications destinées aux GPU est encore anecdotique, mais les choses devraient rapidement s'accélérer. « D'ici 2010, nous pouvons supposer qu'un véritable compilateur temps réel, capable de déterminer quel code exécuter en fonction des ressources disponibles, à choisir entre un CPU, un GPU ou d'autres accélérateurs spécifiques, sera disponible », affirme Amato. L'API DirectX 11 de Microsoft, prévue aux environs de 2009, servira notamment ce propos.

En attendant que Fusion prenne forme et que les véritables applications pratiques du GP-GPU prennent forme, Giuseppe Amato a également tenu à préciser certaines des rumeurs relatives au passage d'AMD à un modèle de type « fabless », où toute la production serait confiée à des sous-traitants. Il explique que les propos d'Hector Ruiz, CEO de la firme, ont été mal interprétés : si AMD envisage effectivement d'adopter un modèle fabless pour des produits comme les GPU ou les chipsets, il n'est pas question aujourd'hui d'arrêter la production des processeurs.

 

Source infos et article Clubic : http://www.clubic.com/

 
 

AMD annonce 600 millions de dollars de perte

00FA000000510448

C'est le troisième trimestre de pertes consécutif pour le fondeur de Sunnyvale. AMD, qui a publié cette nuit ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2007, clos au 30 juin dernier, annonce en effet une perte nette de 600 millions de dollars, soit 1,09 dollar par action, à comparer à des profits de 88,9 millions de dollars sur la période équivalente en 2006.La bonne nouvelle vient du chiffre d'affaires, qui se révèle légèrement supérieur aux prévisions du marché et s'établit à 1,38 milliard de dollars, en progression de 13% sur un an. Une partie des pertes, 130 millions de dollars, est imputable à l'acquisition et à l'intégration du canadien ATI, spécialisé dans les cartes graphiques. La marge brute s'élève à 34%, contre 27% un an plus tôt, une conséquence directe de la guerre des prix que se livrent AMD et son grand rival, Intel. En avril dernier, AMD faisait état d'une perte nette de 611 millions de dollars sur le premier trimestre de l'année 2007. 2006 s'était déjà terminée sur un bilan en demi-teinte, puisqu'AMD affichait alors des pertes de 574 millions de dollars sur le quatrième trimestre 2006. « Bien que nous ayons accompli un certain nombre de progrès tangibles sur le deuxième trimestre, nous devons améliorer nos résultats financiers », résume Robert Rivet, directeur financier d'AMD, dans un communiqué.

 

Source infos et article Clubic : http://www.clubic.com/

Deux nouveaux Opteron pour AMD à 3,2 GHz

000000C800269706

En attendant l'arrivée du Barcelona, AMD vient d'ajouter deux nouveaux processeurs serveurs à sa gamme d'Opteron. Il s'agit des Opteron 2224 SE et 8224 SE cadencés à 3,2 GHz et pouvant opérer pour le premier dans un serveur avec deux processeurs alors que le second modèle fonctionne avec les serveurs à 4 ou 8 processeurs. Ces nouveaux processeurs rejoignent les récents Opteron 2222 SE et 8222 SE (voir Deux nouveaux Opteron chez AMD : 3 GHz) qui se contentent pour leur part d'une fréquence de fonctionnement de 3 GHz.

Ces nouveaux processeurs utilisent toujours le coeur Santa Rosa, se présentent au format Socket F, et embarquent 1 Mo de mémoire cache par coeur. Aucune date de disponibilité ni aucun prix n'est pour l'heure communiqué.

Source infos Clubic : http://www.clubic.com/

 

13:40 Écrit par CPU History-fr dans Informatique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.