19/06/2007

Chronique d'un passioné

Chronique d'un passionné de processeurs

001072

Vous savez, un processeur c’est une grosse machine à calculer miniaturisée constitué de millions de transistors avec pour seul conversation des 0 et 1 que l’on a nommé le langage binaire. On peut comparer chaque minuscule transistor à une porte, 0 la porte est fermée, 1 la porte est ouverte, 0 ont peut passer 1 il faut attendre. Toutes les données qui circulent entre le processeur, les BUS, les mémoires et les divers périphériques ne peuvent être traitées par celui-ci qu’une fois qu’ils seront convertis en langage binaire. Il est vrai que si ce langage est d’une simplicité enfantine, il reste le plus efficace et depuis sa découverte il n’a jamais trouvé d’équivalent. Il faut garder à l’esprit, même si l’on a bâtit de grands projets technologiques, un processeur ne pourra jamais remplacer un cerveau humain doté de milliards de neurones. Certains ingénieurs scientifiques travaillent sur une architecture capable d’intégrer une technologie qui permettrait à un processeur de penser, on peut en déduire que l’on s’approche plus du domaine de l’intelligence artificielle qu’autre chose, mais gardons les pieds sur terre et nos pensées dans la tête, en aucun cas la pensée humaine va se substituer par une machine et encore moins le cerveau.

 

Grâce à l’infiniment petit les processeurs sont de plus en plus réduits et leurs performances de calcul en constantes augmentations. Pour mesurer cet infiniment petit, on a adopté comme mesure le nanomètre. Le nanomètre qui s’écrit symboliquement nm est composé du mot mètre qui désigne l’unité de mesure du mètre (symbole m) et qui provient du grec metron en français mesure. C’est aussi l’unité de longueur du système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 secondes.

 

Concernant la partie nano de notre mot, il provient du grec vavoç (en alphabet latin nanos), signifiant en français nain. Son symbole est n et le nano est un préfixe d’unité de mesure correspondant à 10 puissance moins 9. Un nanomètre (nm) ou millimicron, est une unité de mesure égale à un millième de micromètre ou égale à un milliardième de mètre (10-9). On nomme cette technique de fabrication la nanotechnologie, elle est devenue très en vogue en ce début du XXI siècle. Le nano est principalement utilisé en électronique mais aussi dans les mesures de courant et de capacité.

 

Le comble de cette histoire, pour créer les processeurs les ingénieurs on du fabriquer des machines informatisées et robotisées à l’aide d’ordinateurs. Des machines hors de prix ultra précises et sophistiquées capables de travailler avec l’infiniment petit : le nanomètre. Pour info le fondeur Intel sortira ses premiers processeurs gravés en 45 nanomètres avant la fin de cette année, je vous laisse le soins de faire le calcul maintenant que vous en savez autant que moi sur le nanomètre. Sa laisse rêveur surtout que l’on parles déjà chez Intel de descendre en dessous du 20 nanomètres. Avec les processeurs Multi-Core actuelle en plein essor et la technologie d’empilage des Cores que les ingénieurs d’Intel tentent de mettre au point, le tout lié à cette finesse de gravure extrême, imaginé le nombre de processeurs que l’on va pouvoir intégrer sous la même enveloppe. Pour information Intel a déjà testé un prototype intégrant 80 Cores.

 

Comme vous avez pu le constater, la course aux mégahertz entre les deux plus gros fabricants qui sont AMD et INTEL s’est subitement estompée pour laisser place à la course aux performances. Le nombre de Cores intégrés sous le même processeur n’arrête plus de monter d’année en année de deux cœurs en 2006 on est passé à quatre en 2007 et déjà on entend parler de processeurs qui vont comporter 8 Cores sous le même packaging. Et quand on voit les graphismes, les effets exceptionnels des derniers jeux 3D et les dernières cartes vidéos compatibles directX 10, les processeurs à venir seront encore plus performants, comment il pourrait en être autrement.

 

Malheureusement le hardware est un fois de plus en avance sur le software et très peu d’applications exploitent le Dual Processing et encore moins le domaine du jeu. Mais dans les années à venir cela ne fait aucun doute les processeurs doubles cœur et multi-cœur remplaceront définitivement les CPU à unique cœur et les applications ainsi que les jeux seront automatiquement programmés afin de prendre en charges ce type d’architecture.

 

Ils sont bien loin les AMD k5 et K6, les Pentium MMX, je sais je suis un grand nostalgique, mais comment les oublier, c’est quand même grâce à eux que l’on doit cette formidable évolution, je dirais même révolution de l’informatique. Même si l’on ne s’intéresse pas à l’informatique, comment ne pas s’attarder même quelques minutes devant cette merveilleuse technologie qui tient tout juste sur 1cm², ce tout petit bout de silicium que les humains ont su dompter et nous faire partager afin de rendre plus facile notre quotidien, afin de nous passionner pour le jeu, la création et de nous faire voyager grâce à Internet. Aujourd’hui c’est un passionné, l’hauteur même de ce blog qui tenait à vous faire partager sa passion débordante pour le processeur.

 

Christian COUSIN

09:06 Écrit par CPU History-fr dans Informatique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.