30/11/2006

 Plateforme AMD 4 x 4

Plateforme AMD 4 x 4

dyn002_original_600_450_pjpeg_58380_fe9e63930a3380d94d664002c2cd3ebc

La firme AMD a officialisée ce jour au Japon son 4x4. Il n’est en aucun cas question d’un véhicule tout terrain, mais d’une plateforme QuadFX (nom de code 4x4) architecturée autour de deux processeurs Athlon 64 FX. On se retrouve donc face à une machine qui peut exploiter trois configurations différentes, deux Athlon 64-FX 70 (2,6 Ghz), ou deux Athlon 64-FX 72 (2,8 Ghz), ou deux Athlon 64-FX 74 (3 Ghz). Ces nouveaux processeurs sont tous des modèles Dual-Core associés à un TDP (dégagement thermique) de 125 Watts, sont gravés en 90 nanomètres et utilise comme support le Socket F. Ils intègrent 2 x 64 ko de mémoire cache L1 (Level 1, niveau un) et de 2 x 1 Mo de mémoire cache L2 (Level 2, niveau 2).

 

Pour l’instant c’est le Chipset de nVidia, le nForce 680a SLI(1) (photo ci-dessus de la carte mère et ses caractéristiques) qui prend en charge cette configuration, un assemblage de deux nForce 950 qui est la seule solution actuelle pour gérer ce type de plateformes. Le site Japonais Watch Impress a eu la chance de mettre la main sur une machine 4x4 FX-74 (3 Ghz) et a opposé ses tests face à une machine Intel Core 2 Quad Extreme (QX6700 composé de 4 coeurs). Les deux machines de test étaient munies de mémoire PC6400 DDR2 SDRAM comportant des temps de latence de (4-4-4-12) et de deux disques Western Digital Raptor 150 Go. Le résultat des tests en images ci-dessous :

 

Test CineBench 9.5 http://www.clubic.com/afficher-en-plein-ecran-408755.html

Test DOOM3 http://www.clubic.com/afficher-en-plein-ecran-408754.html

Test Splinter Cell Chaos Theory http://www.clubic.com/afficher-en-plein-ecran-408753.html

 

Comme on peut le constater, l’AMD 4x4 a bien du mal à séduire dans la pratique face au Core 2 Duo Quad Extreme et pourtant les premiers tests du processeur Quad-Core Intel étaient déjà loin d’être favorable, voir mon article en cliquant sur ce lien :  

http://histoire-du-micro-processeur.skynetblogs.be/post/3839384/clubic-test-lintel-core-2-duo-quadcore

 

La plateforme 4x4 nous laisse sur notre faim pour le moment et n’est guère convaincante et le Core 2 Duo Quad Extreme est très souvent en tête de ces tests. Il est clair qu’il faut attendre d’autres tests bien plus aboutis pour se faire une idée définitive, mais ces futurs résultats ne devraient pas augmenter considérablement ces valeurs. Pour information les couples FX-70, FX-72 et FX-74 sont annoncés aux tarifs respectifs de 599$, 799$ et 999 dollars. Si l’on prend en compte ces tarifs, les acheteurs éventuels de 4x4 risquent de ne pas se bousculer au portillon, surtout si comme le démontre ces tests les performances ne sont pas plus convaincantes.

      

Source infos n°1 Watch Impress : http://www.watch.impress.co.jp/

Source infos n°2 Clubic : http://www.clubic.com/

Source infos n°3 Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/

Photo-2 de la plateforme : http://pc.watch.impress.co.jp/docs/2006/1129/amd_2.jpg

Photo-1 de la plateforme : http://pc.watch.impress.co.jp/docs/2006/1129/amd_1.jpg

 

Dico des définitions

 

SLI(1) = (Scalable Link Interface) Contrairement à l'AGP (Accelerated Graphic Port) qui était limité à un seul connecteur sur la carte mère, le PCI Express permet la présence simultanée de plusieurs connecteurs. Une particularité qui a donné l'idée à nVIDIA de remettre au goût du jour le principe de coupler deux cartes graphiques sur un seul PC, de façon à doubler la capacité de calcul. Ce principe avait en effet été employé avec succès, à l'époque où les cartes graphiques se branchaient encore sur un connecteur PCI, par le constructeur 3dfx avec ses célèbres cartes Voodoo 2 sous le nom de SLI (Scan Line Interleaving). Dans cette technologie, l'une des cartes affichait à l'écran les lignes paires et l'autre les lignes impaires. Repris par nVIDIA, SLI signifie désormais Scalable Link Interface. Ce nouveau SLI fonctionne de deux manières différentes, selon la complexité des images à afficher. Dans le mode AFR (Alternate Frame Rendering), chaque carte calcule une image sur deux. Dans le mode SFR (Split Frame Rendering), les deux cartes travaillent simultanément sur chaque image : la première commence par le haut, la seconde par le bas. Quand elles se rencontrent (pas forcément au centre), l'image est envoyée à l'écran.

13:25 Écrit par CPU History-fr dans Informatique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.