09/08/2006

AMD lance une OPA sur le canadien ATI

 

AMD lance une OPA sur le Canadien ATI

 

    

 

Une fois n’est pas coutume, c’est de mon séjour en vacances dans le département du Jura que je vais poster cet article. Suite à de nombreuses rumeurs et semaines de spéculations, c’est enfin confirmé la firme AMD lance une OPA courtoise sur le Canadien ATI et acquiert ce dernier pour un montant se situant aux alentours de 5,4 milliards de dollars. Il va falloir attendre quelques temps afin de déterminer les finalités d’une telle association de ces deux groupes pour le moins inattendu. C’est donc officiel la fusion prochaine des deux firmes a été annoncée par voie de communiqué de presse.

 

Ce rachat d’ATI par AMD va s’effectuer en cash par le biais d’échange de titres. Il faut noter que c’est la première fois que la firme AMD réalise une acquisition aussi importante, ce qui contraint le fondeur de Sunnyvale à débourser d’emblée la modique somme de 4.2 milliards de dollars. Pour réunir une telle quantité d’argent, la firme a donc du faire appel au fonds d’investissement Morgan Stanley qui contribuera à la hauteur de 2.5 milliards de dollars. Le reste du montant découlera des stocks d’AMD ainsi que des revenus d’investissement à court terme.

 

Ce projet d’annonce d’investissement n’a pas été bien perçu par le marché de la bourse d’un très bon oeil avec la crainte qu’il ne permette pas à AMD de reprendre aussi facilement qu’elle le prétend les parts de marché de son rival. La preuve en est, quelques temps après cette annonce, le cours de l’action d’AMD chutait déjà de 15,7% à 18,6 dollars. Au niveau du personnel, Dave Orton, CEO d’ATI à gauche de la photographie ci-dessus ainsi que deux de ces directeurs rejoindront l’équipe directrice d’AMD et le personnage de droite est Hector Ruiz de chez AMD.

 

D’après certains analystes, cette association devrait permettre au deux firmes de reproduire un schéma identique mis au point et bien rodé par Intel pour ces plateformes d’ordinateurs portables Centrino. Dans un premier temps les deux sociétés se contentent d’évoquer le déploiement de plateformes embarquées, de solutions mobiles ainsi que le lancement de produits comme on pouvait si attendre destinés aux jeux vidéos et au multimédia. Il faut aussi garder à l’esprit que comme toutes les fusions, les autorités compétentes de chaque sociétaire doivent donner leur accord tout comme les actionnaires et à ce sujet AMD et ATI souhaite finaliser cette fusion fin 2006.

 

Ce rapprochement d’après les analyses financières va leur permettre d’économiser aux alentours de 75 millions de dollars en frais opérationnels chaque année d’ici 2007 et selon AMD cette acquisition devrait très rapidement rapporter ces fruits, ce que l’on leur souhaite vivement. A savoir qu’un récent communiqué de presse annonçait que le chiffre d’affaire d’ATI et AMD aurait atteint environ les 7,3 milliards de dollars sur les quatre derniers trimestres.

 

Concernant les réactions à chaud du concurrent direct NVIDIA France, Stéphane Quentin responsable relations presse déclare : « Nous ferons toujours les meilleurs produits pour les deux univers » ce qui sous-entend que les chipsets nForce pour la plate-forme AMD subsisteront. Intel France ne fait pour l'instant aucun commentaire sur cette annonce. Pas moyen non plus d'avoir confirmation de l'information selon laquelle Intel n'aurait pas renouvellé la licence d'ATI pour la mise au point de chipsets compatibles. Bon j’arrête de vous assommer avec mes milliards se dollars et je retourne respirer l’air pur des montagnes du Jura sans oublier de vous souhaiter de bonnes vacances et bon courage à tous ceux qui sont au boulot.

 

Soure infos Clubic : http://www.clubic.com

10:51 Écrit par CPU History-fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.