13/05/2006

Conroe, nouveau Pentium, nouvelle architecture

Conroe, nouveau Pentium, nouvelle architecture

Adieu l’architecture NetBurst des Pentium 4, Pentium D et Pentium EE pour Extreme Edition, bienvenue à  la nouvelle architecture Intel Core MicroArchitecture. C’est à l’occasion l’IDF (Intel Developer Forum) qui a eu lieu au Printemps 2006 que le fondeur a dévoilé officiellement sa récente architecture au nom de Intel Core MicroArchitecture. L’intégration de cette nouvelle architecture dont le nouveau processeur à en bénéficier, le Conroe, risque de placer la barre très haute aux niveaux des performances brutes.

 

Intel a enfin tiré leçon de ses anciens processeurs, dont le principal défaut était le découpage du pipeline en trop grand nombre d’étapes, ce qui bridait en de nombreuses situations les performances brutes. Pour schématiser et pour ne pas trop rentrer dans des détails techniques trop ennuyeux, voici les avantages et inconvénient du pipeline ci-dessous.

 

Avant tout il faut s’imaginer comme son nom le porte si bien, q’un pipeline c’est comme un grand tuyau qui achemine les données au processeur en flux continue sur plusieurs voies pour de meilleures performances.  

 

Les avantages :

Plus le pipeline est découpé en étapes et plus elles seront simples et rapides à s’exécuter. Cela permettra par la même occasion au processeur de fonctionner à de très hautes fréquences. C’est pour cette raison que le Pentium 4 a vite dépassé les Athlon dans la course aux Mhz. Le gros bémol se situe au niveau des performances brutes amoindries, comparées aux processeurs AMD avec des fréquences de plusieurs centaines de Mhz en moins, ils se montrent beaucoup plus performants. 

 

Les inconvénients :

Le principal défaut d’un pipeline trop long, c’est qu'il fournit un débit optimal s'il est constamment alimenté en instructions et jamais interrompu. Or, en pratique, le pipeline est régulièrement soumis à des conflits qui interrompent son fonctionnement ce qui provoque des baisses de performances en cas de conflit (c’est le cas de celui des Pentium 4). Pourquoi ? En cas d'échec il nécessite de vider complètement le pipeline, opération d'autant plus pénalisante  si le pipeline est long de plusieurs étapes, car celui-ci doit  se remplir à nouveau provoquant des temps d’attente ou de latence.

 

Figurez-vous que la nouvelle architecture Intel Core MicroArchitecture sera principalement basée sur 14 niveaux de pipelines et non plus comme par exemple le Pentium 4 Prescott qui en contient 31 niveaux. On peut noter aussi la présence de Micro-Ops Fusion (micro opérations par seconde fusionnées) directement héritées du très performant Pentium M (mobile ou portable) et optimisées pour la circonstance. Ce n’est pas tout, cette architecture offre également des Macro-Ops, qui permette de grouper ou fusionner des opérations x86 avant de les décoder. Toutes ces améliorations visent bien entendu à accélérer l’exécution des tâches.

 

Une autre innovation non négligeable concernant cette architecture se situe au niveau des instructions SSE 128 bits. Intel affirme dorénavant que la plupart des ces instructions SSE pourront s’effectuer en un seul et unique cycle d’horloge. Une nouveauté qui va grandement améliorer les performances des applications multimédia qui sollicitent en permanences ces instructions. Les nouveaux processeurs Intel et tout particulièrement le Conroe destiné aux PC de bureau profiteront de cette nouvelle architecture et exploiteront désormais un cache de second niveau (cache L2) unifié.

 

L’avantage de ce cache unifié, s’est qu’il ne sera plus divisé en deux comme dans le cas des processeurs Dual-Core actuels. A savoir en ce qui concerne les mémoires caches de premier niveau, (cache L1) elles ne seront pas unifiées. Intel précise que cette nouvelle architecture bénéficie d’importantes optimisations au niveau de la gestion de la mémoire cache. Comme les derniers processeurs Intel Core Duo et Core Solo basés sur l’Intel Core MicroArchitecture, les Conroe seront capables de désactiver des parties importantes de leur mémoire cache lorsqu’elles ne seront pas sollicitées. Cette mesure à pour but de réduire au minimum la consommation d’énergie.

 

Cela reste encore à vérifier, mais la firme Intel annonce que le Conroe basé sur l’Intel Core MicroArchitecture destiné aux PC de bureau obtiendra des performances an hausses de 40% par rapport à un processeur Pentium D 950 3,4 Ghz, mais surtout une consommation électrique 40% moins élevée avec un TDP (dégagement thermique) de seulement 65 Watts. Cela laisse rêveur, car si c’est le cas avec une telle Architecture Intel sera capable de monter très rapidement les fréquences de ses processeurs Conroe.  

16:26 Écrit par CPU History-fr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mise en page La mise en page n'est pas très ludique...

Écrit par : Noterbel | 27/11/2006

Les commentaires sont fermés.