15/03/2006

Processeur Intel Conroe et Chipset Intel i965

Processeur Intel Conroe et Chipset Intel i965

Le samedi 11 mars, la firme Intel a provoquée une première conférence de presse concernant son futur processeur le Conroe accompagné de son jeu de chipsets, l’i965. Une plateforme qui apporte son lot d’innovations non négligeables et qui mérite bien un article afin de comprendre la stratégie d’Intel. Si la firme n’a pas été très bavarde, on apprend tout de même certains détails intéressant sur le Conroe Core Duo dont le lancement est prévu pour la seconde moitié de cette année.

 

Lors de cette conférence Intel annonce que son prochain processeur Conroe sera 40% plus performant qu’un Pentium4 D 950 Presler pour une consommation électrique inférieure à 40%. Pour réaliser cet exploit Intel a introduit au cœur de son processeur la technologie Smart Cache et Smart Memory Acces. Clairement le Smart Cache et Smart Memory Acces vont permettre d’allouer la mémoire dynamiquement entre les différents cœurs du processeur en fonctions des exigences et de l’utilisation de chacun. Ensuite une autre technologie nommée par Intel Intelligent Power prendra la relève afin de réduire la consommation du processeur d’environ 40% en procédant par le désactivation de façon dynamique des portions non utilisées de chaque cœur.

 

Qui dit nouvelle architecture, dit nouveau jeu de chipsets afin d’exploiter tout le potentiel du processeur. C’est l’i965 truffé de nouvelles fonctionnalités qui va épauler le Conroe. Les deux principales sont l’AMT (Active Management Technologie), et le VT (Virtualization Technologie). L’union de ces deux technologies donnera naissance au Circuit Braker, une protection additionnelle pour stopper les diverses attaques réseaux. Le Circuit Braker agit de sorte, il va isoler la partie logicielle du réseau lorsque qu’un avertissement d’une menace est repérée. Cela est rendu possible grâce à la virtualisation de plusieurs partitions, l’infection pourra alors être isolée et traitée via l’AMT en toute dépendance du système d’exploitation de l’utilisateur. Pour réaliser ce tour de magie il faut absolument que la technologie AMT soit intégrée au jeu de chipsets et à la puce réseau. En ce qui concerne la technologie VT elle ne concerne que le cœur du processeur.

 

La grosse nouveauté du chipset i965 c’est qu’il va prendre directement en charge la gestion de la vitesse des différents ventilateurs du PC, ainsi que la surveillance de la température des divers composants de la carte mère par le biais de sondes thermiques numériques, une technologie baptisée par Intel PECI. Ce n’est pas tout le chipset intègre également un circuit vidéo très évolué compatible DirectX 9 et pour le futur DirectX 10. La firme assure même que son circuit vidéo est complètement compatible avec sa prochaine version DirectX 10 et qu’il prendra en charge les Shaders version 3.0 et par la même occasion elle confirme qu’il pourra très bien contenter les joueurs occasionnels.

 

On ne connaît pas encore le nom de ce chipset graphique, mais concernant le MEPG en haute définition ainsi que le WMV9 avec support HDMI, Intel nous promet une prise en charge de ces formats avec accélération accrue du décodage. Il faut préciser que les cartes mères seront seulement dotées en standard de sortie S-Vidéo destinée aux téléviseurs, Intel précise que ces aux constructeurs tiers de décider d’adapter ou non un bloc de sortie HDMI accompagné d’une puce additionnelle prenant en charge le cryptage HDCP. La mauvaise nouvelle concernant ce circuit graphique IGP c’est qu’il ne supporte pas encore l’accélération de l’encodage ou du décodage du nouveau format haute définition de la Codec H.264. Intel prévoit cette fonction pour la génération suivante de son chipset.

 

Coté mémoire, sera supporté les modules DDR2 800 Mhz jusqu’à un maximum de 8 Go pour le modèle haut de gamme. Si Microsoft recommande plutôt de la mémoire ECC(1) pour son prochain  système d’exploitation Windows Vista, Intel est d’un avis contraire et prétend que ce type de mémoire est trop coûteux et beaucoup trop lent et que ces modules ECC se destinent surtout aux plateformes professionnelles. Reste que le débat est toujours ouvert et il faudra attendre la sortie de Windows Vista pour ce faire une opinion sur le type de mémoire à employer.

 

Le dico des définitions

 

ECC(1) = en anglais (Error Checking and Correcting). Procédé de vérification et de correction d'erreurs par comparaison de bits en mémoire. Pour supporter ce mode, les barrettes mémoire doivent comporter des bits de parité (mémoire 36 bits)  

Source Infos PCinpact : http://www.pcinpact.com

 

10:20 Écrit par CPU History-fr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Euh ? MEPG = MPEG ? (En caractères gras au chapitre 5)

Écrit par : Noterbel | 27/11/2006

Les commentaires sont fermés.