02/11/2005

Le langage binaire

Le langage machine binaire
 

Comme on a pu le voir précédemment le seul langage que peut interpréter le processeur est le langage binaire et qu’il est architecturé autour du 0 et du 1 et on a du faire des correspondances entre le langage écrit humain et ce langage binaire. Vous en en conviendrez que de discuter avec des 0 et des 1 avec votre ordinateur est impossible. Pour ce faire on utilise une entité de 8 bits en mesure de langage (8 bits est égal a 1 octet) qui permet de représenter 2 à la puissance 8, soit 256 combinaisons différentes. En math sur les exposants, 2 à la puissance 8 est égale (2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 = 256 deux et 8 fois un facteur).

Il faut donc retenir très clairement que l’unité de base de la mémoire de l’ordinateur est l’octet, ou nombre binaire de 8 bits. Que le langage binaire est uniquement composé de 1 et de 2 et ces nombre sont écrit en base 2.

 

C’est avec ces 256 combinaisons que l’on représente les caractères, chiffres et symboles pour pouvoir écrire à l’aide de son clavier. Ces combinaisons on données lieu a des standards d’encodage de caractères comme l’EBCDIC ou ASCII. Concrètement voici comment sa se passe, quand vous tapez la lettre « » au clavier celui-ci retransmet à l’ordinateur une information sur 1 octet ou 8 bit qui correspond au code binaire du caractère tapé. Je m’explique :

 

Dans le code international ASCII, la lettre « a » est encodée dans le seul langage que comprend le processeur le langage binaire des 0 et des 1 et sur un 1 octet qui se compose de 8 bits, la lettre « a » sera donc encodée par 10010111 soit 8 bits = 1 Octet. Une fois que l’ordinateur l’a interprété, il retransmet à la carte vidéo une autre information qui va représenter le caractère à l’écran sous forme de points noirs que l’on nomme dans le jargon informatique : Le pixel. Conclusion lorsque vous frappez la lettre « a » au clavier, c’est le résultat de centaines de milliers d’opération élémentaires qui sont effectuées à votre insu.

 

Ce qu’il faut retenir c’est que l’ordinateur à donc un « vocabulaire » composé de deux lettres qui s’écrivent avec « 0 et 1 » et que l’on aurait pu choisir par exemple « A et B » mais seul l’encodage doit se faire en langage binaire pour les nombres, les caractères, les instructions, les points de couleurs (pixels), les images, etc.….     

 

Je ne vais pas rentrer dans des explications mathématiques ennuyeuses, mais si toutefois vous êtes intéressés(e) de savoir comment on obtient le résultat des chiffres binaires CLIQUEZ ! sur ce lien pour en savoir plus :

http://membres.lycos.fr/iespjmonnet/informatique.htm

 

Pour information voici la correspondance de quelques tailles et mesures informatique :

 

1 Bit (est la contraction de Binary Digit), il ne peut prendre que deux valeurs 0 ou 1.  

1 Octet (ou en abrége O ou parfois B et en anglais pour Byte), vaut 8 bits.

1 Ko (ou en abrégé KB), le kilo-octet, vaut exactement 1024 octets, soit 8192 bits.

1 Mo (ou en abrégé MB), le méga-octets vaut 1024 ko, ou encore 1024x1024 octets soit un peu plus de 1 millions d’octets.

1 Go (ou en abrégé GB), le giga-octets vaut 1024 Mo.

1 To (ou en abrégé TB), le téra-octets vaut 1024 Go ou environ 1 million de méga octets.

11:53 Écrit par CPU History-fr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'ai toujours interessé par comprendre ce language binaire. Bien que sa restera toujours flou pour moi, c'est maintenant un peu plus clair.

Écrit par : Options binaires | 30/10/2011

Les commentaires sont fermés.