11/10/2005

Le phénomène de l'électromigration

Le danger pour le CPU: l'électromigration

Je me devais d’aborder ce sujet d’une extrême importance pour tous les mordus et passionnés d’overclocking, même occasionnels ou pour ceux désirant tenter cette expérience. Lorsque l’on augmente la fréquence du CPU au dessus de celle préconisée par le fondeur, il est très courant, voir indispensable après avoir atteint les limites acceptables de celui-ci d’avoir recours à l’augmentation de la tension électrique par palier afin de pouvoir encore grappiller de nombreux Mhz, mais surtout pour palier aux plantages et stabiliser le PC. Plus on augmente la fréquence d’un processeur et plus celui-ci a besoin de courant électrique pour être alimenté, cette montée de tension électrique va accentuer dans le temps l’électromigration et si elle trop conséquente peut détériorer irréversiblement votre processeur. Vous devez savoir que si cette augmentation de voltage dépasse la tolérance admissible par votre processeur cela aura des conséquences néfastes pour votre CPU. L’auteur du livre sur l’overclocking Eric Chardon qui est un best seller explique très bien ce phénomène par cet exemple :

 

Une ampoule électrique prévue pour fonctionner à 220 volts fonctionne souvent à 260 volts, mais dure moins longtemps, avec un processeur c’est pareil. A l’heure actuelle on ne connaît toujours pas les conséquences en termes de perte de durée de vie que subirait un processeur ovorclocké via une modification de voltage. C’est bien pour cela que l’on dit que l’overclocking n’est pas une science exacte et il faut la considérer comme une expérience avant tout.

 

C’est quoi l’électromigration ?

 

Concrètement, c’est le déplacement des atomes dans un conducteur sous l’effet du passage d’un courant électrique. Contrairement à ce que l’on pourrait penser plus la gravure du processeur est fine et plus ce phénomène va s’accroître dans le temps.

 

Comment sa détériore l’électromigration ?

 

L’électromigration va détériorer le CPU dans le temps par le mouvement des atomes de métal conducteur qui finissent par se détacher des pistes sous l’effet de l’augmentation de la tension électrique. Donc plus la finesse de gravure d’un processeur est réduite et plus le risque est élevé, il suffit de quelques atomes qui se décrochent pour couper des pistes. Ces atomes qui se déplacent peuvent aussi engendrer des courts-circuits en se positionnant au mauvais endroit et griller partiellement ou définitivement le processeur.

 

Pourquoi je tenais à vous parler de l’électromigration ? tout simplement qu’elle est très mal connue de la majorité des overclockeurs et pourtant ce n’est pas un fait à prendre à la légère. Elle a fait de très nombreux dégâts sur les processeurs dont la gamme de Pentium 4 au nom de code Northwood. C’est les adeptes qui pratiquent le rodage de leurs processeurs qui sont les plus touchés. Le rodage d’un CPU consiste à le faire fonctionner a 100% overcloké durant de longues périodes afin d’atteindre des fréquences extrêmes et dans ce cas on provoque volontairement l’électromigration. Quant au fait qu’il apporte des performances supplémentaires, il s’agit uniquement d’un facteur chance et sa revient un peu à jouer a la roulette russe.

 

Garder à l’esprit que l’augmentation du voltage entraîne une augmentation de la température donc lélectromigration, alors ne négligé pas votre système de refroidissement pour y palier, optez pour le plus performant et efficace, voir même un WaterCooling (refroidissement par eau).
 

Pour ce procurer l’extraordinaire livre de poche sur les secrets de l’overclocking d’Éric Chardon voici les coordonnées :

 

CampusPress France

19, Rue Michel-le-Comte

75003 PARIS

Tél : (3) 01 44 54 51 10

Fax : (3) 01 48 04 53 61

Web :http://www.pearsoneducation.fr/espace/editeur.asp?idEdite...=

 

Peut être qu’il vous sera difficile de vous procurer cet ouvrage, pour info sa toute dernière impression date du 15 mars 2000.  



11:25 Écrit par CPU History-fr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.