22/09/2005

L'Intel Celeron sur Slot One

Le Celeron (A) sur SLOT 1
 

 

La sortie du Celeron sur Slot One disposait de performances volontairement bridées par Intel, car contrairement au Pentium II il visait le marché des PC d’entrées de gammes destinés à la bureautique. On lui a longtemps collé l’étiquette du « processeur des pauvres » suite à son tarif très bas, du à son coût de fabrication très réduit. Mais tout ne sera pas aussi rose que ça, le principal défaut de ce Celeron malgré qu’il fût architecturé autour du P-II c’est qu’il ne comportait aucune mémoire cache et certaines de ses fonctionnalités étaient bridées par rapport à un Pentium II. La firme Intel à très vite abandonnée ce choix tellement ces Celeron furent jugés trop peu performants.

 

La seconde génération, le Celeron A toujours sur Slot One va intégrer très rapidement une mémoire cache de 128ko L2 On Die (c''est à dire intégré au coeur même de la puce et non plus des puces mémoire L2 à coté comme le Pentium II). A l’époque c’est le processeur qui offrira le meilleur rapport qualité/prix du moment, et ses performances suffisaient amplement pour de nombreuses applications et taches bureautiques. Ses faibles performances en virgules flottantes (FPU) l’excluait d’emblé pour effectuer les gros calculs destinés à la 2D et aux jeux. Grâce à son prix attractif il fut intégré dans les stations de travail bas de gamme.

 

Le Celeron A utilisait le même Slot One que le Pentium II. Sa finesse de gravure était de 0.25 microns, le non de code de son Core est (Mendocino) le premier Celeron A était cadencé à une fréquence de 300 Mhz et il ne consommait que 24 watts. Les versions 333 Mhz, 366 Mhz et 400 Mhz suivirent. Il va atteindre sa limite avec un tout dernier modèle cadencé à 433 Mhz. Le Celeron-A n’a fait que déchaîner la passion de l’overclocking et va obtenir un très grand succès face aux passionnés, grâce a son BUS à 66 Mhz il était apte a monter en fréquence. En effet son faible prix et sa capacité à monter au dessus de la fréquence préconisée par le fondeur vont intéresser un bon nombre d’overclockeurs. Sans augmenter la tension du processeur d'un Celeron A 433 Mhz, on pouvait atteindre la fréquence de 550 Mhz sans problèmes et ni plantages après un overclocking et en adjoignant un ventilateur au dissipateur pour palier aux surplus de dégagement de chaleur. Il y a eu des records car certains Celeron A suivant la série de fabrication on atteint 650 Mhz voir 700 Mhz. Une prouesse à cette époque car le Celeron A faisait de plus en plus d'ombre au Pentium II très couteux et après un simple overclocking il devenait aussi performant grâce à ses 128 ko de cache L2 intégré au coeur même de la puce. 

 

Pour voir une photo grand format de face d’un CPU Intel Celeron, CLIQUEZ! sur ce lien :

http://www.sandpile.org/impl/pics/intel/p2/c2/0650_top.jpg

 

Pour voir une photo grand format de dos d’un CPU Intel Celeron, CLIQUEZ! sur ce lien :

http://www.sandpile.org/impl/pics/intel/p2/c2/0650_bot.jpg


13:21 Écrit par CPU History-fr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.